Comment soulager l’impatience dans les jambes avec du CBD?

syndrome jambe impatience weedoc

L’impatience dans les jambes aussi connue sous le nom Syndrome des Jambes Sans Repos (SJSR) , ou impatience nocturne, concerne 8,5 % de la population française.
Les personnes concernées ressentent en position couchée ou assise, une sensation de picotements dans les jambes, comme si des insectes courraient le long des muscles. Et ils ont un besoin irrésistible de bouger leurs membres inférieurs.
C’est non seulement très agaçant, mais pour les cas extrêmes, cela peut s’avérer douloureux.

Comment cette impatience, si désagréable au quotidien, pourrait-elle être atténuée avec du CBD?

Quelle est l'origine des impatiences dans les jambes?

L’origine du SJSR reste encore floue. Nous savons simplement à l’heure actuelle qu’il est la conséquence d’un trouble du métabolisme de la dopamine. Les neurones transmettent des signaux de l’un vers l’autre au moyen de messagers chimiques, les neurotransmetteurs.

La dopamine est un de ces neurotransmetteurs, et certains arguments donnent à penser que sa fabrication ou sa libération est altérée dans le SJSR.

La dopamine est également le neurotransmetteur altéré dans la maladie de Parkinson, mais toutes les études ont montré que l’existence d’un SJSR n’augmente pas la probabilité de survenue d’une maladie de Parkinson. On peut donc se demander si les neurones impliqués dans le SJSR ne sont pas les mêmes que ceux impliqués dans la maladie de Parkinson, même si dans les deux maladies la dopamine est en cause.

Comment lutter contre le syndrome des jambes sans repos ?

Si le syndrome est léger à modéré, les personnes concernées peuvent se traiter eux-mêmes avec diverses mesures. De nombreuses personnes atteints du SJSR rapportent, par exemple, que les bains de pieds, les douches alternées et les massages des jambes peuvent soulager les symptômes. Les exercices d’étirement et le sport régulier peuvent également contribuer à réduire les symptômes. Avant de se coucher, les personnes concernées devraient également éviter l’alcool, les boissons caféinées et la nicotine, car ces substances peuvent aggraver les symptômes.

En outre, l’apport de vitamine B12, d’acide folique et de fer pourrait également avoir un effet bénéfique. Toutefois, cela doit être discuté au préalable avec le médecin traitant.

Il existe une association internationale, basée en Allemagne, qui peut aider toutes les personnes souffrant de SJSR.

Le CBD est-il une option thérapeuthique pour le SJSR ?

Une étude de l’Universidad Complutense de Madrid aurait tendance à le démontrer. On sait que les cannabinoïdes de la plante de cannabis, tels que le THC et le CBD, interagissent avec les récepteurs cannabinoïdes (récepteurs CB1 et CB2) du système endocannabinoïde (SEC).

Les chercheurs ont trouvé des indications que cette interaction pourrait également être utilisée pour réguler la libération de dopamine. Cette régulation de la dopamine a déjà prouvé son efficacité dans le traitement des troubles du mouvement, par exemple la maladie de Parkinson.

Diverses études démontrent que le cannabidiol (CBD) peut soulager des symptômes tels que les tremblements, l’anxiété, l’angoisse et les troubles du sommeil. L’utilisation du CBD dans l’impatience dans les jambes pourrait être considérée comme une solution à l’agitation et aux troubles du sommeil.

En ce qui concerne l’utilité du  CBD seul (non associé avec du THC), les résultats de l’étude ne sont pas catégoriques. Les chercheurs supposent que le CBD pourrait jouer un rôle moins thérapeutique, mais qu’il pourrait être utilisé à titre préventif. Toutefois, des recherches supplémentaires sont en cours dans ce domaine.

 

Laisser un commentaire

Panier
Retour haut de page