Le CBD peut-il m’aider à soulager mon Endométriose ?

endométriose CBD weedoc

D’après sante-gouv.fr,  l’endométriose touche en France environ 10% des femmes en âge de procréer, soit 1,5 à 2,5 millions de femmes. Le diagnostic intervenant souvent tardivement (délai estimé à en moyenne 7 ans), les patientes atteintes d’endométriose souffrent d’une errance diagnostique induisant une prise en charge non adaptée de leurs symptômes voire une aggravation de la maladie.

Nous allons voir ici comment le CBD peut être utilisé pour soulager les symptômes de l’endométriose.

L'endométriose, quelle est cette maladie ?

L’endométriose est une maladie gynécologique chronique de la femme en âge de procréer qui se caractérise par le développement d’une muqueuse utérine (l’endomètre) en dehors de l’utérus, colonisant d’autres organes avoisinants.

On parle d’endométriose lorsque l’organisme échoue à détruire ces cellules et que le tissu endométrial commence à coloniser les organes proches – ovaires, rectum, vessie, intestin, etc. – créant une réaction inflammatoire chronique, et provoquant des lésions, des adhérences et des kystes ovariens.

Mal connue, cette pathologie est prise en charge assez tard : le diagnostic moyen intervient au bout de 7 ans, période pendant laquelle le tissu invasif a le temps de causer des dommages notables. Les symptômes principaux (la douleur, surtout) ne sont pas suffisamment pris au sérieux par les médecins, qui tardent à dépister les patientes.

Quels symptômes provoquent l'endométriose ?

Maladie complexe aux symptômes variés selon les femmes touchées, elle se traduit le plus souvent par des douleurs durant les règles, les rapports sexuels, douleurs pelviennes, et est une source fréquente d’infertilité. Ses causes sont également mal connues, associant plusieurs facteurs qu’ils soient liés aux menstruations, facteurs hormonaux génétiques ou environnementaux.

Des douleurs invalidantes qui peuvent entraîner une incapacité partielle ou totale durant plusieurs jours. Les autres symptômes courants sont les nausées, la fatigue, les troubles digestifs et urinaires. La maladie peut également entraîner l’infertilité. En somme, elle est éprouvante tant sur le plan physique que psychologique, et peut générer anxiété, stress, dépression.

Le CBD et l'endométriose : une piste prométeuse ?

Comme l’expliquait le Dr Lhuillery, médecin de la douleur spécialisée dans l’endométriose, on peut analyser les douleurs d’endométriose  via trois axes:

  • L’inflammation des nerfs touchés par l’endométriose, qui crée des douleurs caractéristiques : décharge, élancement, irradiation ;
  • Le manque de mobilité lié aux névralgies, qui immobilisent les nerfs douloureux 
  • Le traitement de l’information douloureuse par le cerveau, qui module l’information de la douleur en fonction de l’humeur, de l’état émotionnel ou de stress.

On traite les inflammations des terminaisons nerveuses, à l’aide d’anti-épileptiques ou d’antidépresseurs à visée antalgique. Cela tombe bien, le CBD a parmi ses vertus reconnues son action anti-épileptique. A l’instar des traitements donnés traditionnellement, il peut apaiser les douleurs neuropathiques, et à terme, permettre aux nerfs de cicatriser.

Une potentielle action sur les facteurs favorisant les douleurs d’endométriose

Au cours de la conférence « Endométriose et douleurs : quelle place pour le CBD ? » citée précédemment, le Dr Lhuillery partageait sa façon de voir le CBD et les bienfaits que l’on pourrait en attendre. Selon elle, le CBD pourrait avoir des effets anti-inflammatoires, afin d’agir sur les douleurs aiguës au moment des règles.

Le Dr Lhuillery, ainsi que de premières études réalisées sur le sujet, prêtent au CBD des vertus contre le stress et l’anxiété. Si ces allégations sont validées par la recherche, le CBD pourrait jouer sur la manière dont le cerveau traite la douleur et limiter la sensation douloureuse. Enfin, si le CBD est intéressant face à l’épilepsie, c’est notamment pour calmer les spasmes qui surviennent durant les crises. On lui prête donc ainsi une action anti-spasmodique, qui dans le cas de l’endométriose, pourrait atténuer les douleurs pelviennes, les troubles intestinaux ou de la vessie, par exemple.

Sous quelle forme consommer du CBD ?

De manière générale, lorsqu’on ne connaît pas le CBD, il est recommandé de commencer par une huile en prise orale, afin de pouvoir maîtriser simplement le dosage. De plus, la prise orale permet une action relativement rapide, sous 30 à 60 minutes.

Vous pouvez les consommer de différentes manières, soit en déposant quelques gouttes sous votre langue, soit en les incorporant à la boisson de votre choix (thé, tisane …).

Ce calculateur de dosage en fonction de votre age, votre poids, votre pathologie, … peut vous aider à trouver quel dosage utiliser.

Quelles sont les autres moyens de consommer du CBD:

Une approche holistique de la maladie restera toujours la meilleure. Le CBD ne traite pas la cause mais soulage les symptômes, il est donc essentiel de garder un suivi gynécologique sérieux et de demander l'avis de votre professionnel de santé si vous prenez un traitement contre l'endométriose.

Laisser un commentaire

Panier
Retour haut de page