CBD et sport à haute intensité : C’est possible ?

sport et CBD bio weedoc

Le cannabidiol- CBD, molécule issue du cannabis mais sans effets psychotropes, convainc de plus en plus de sportifs, lesquels vantent ses vertus sur le stress ou les douleurs musculaires. Témoignages.

"J'en avais entendu parler, je n'y croyais pas du tout."

« Mais j’ai vu une différence, dans le bon sens. « 

Mathilde Rousseau, 29 ans, donne tous les jours des cours de Pilates et a commencé à prendre du CBD il y a quelques mois. La Parisienne n’est pas La seule sportive à avoir testé la substance. CBD et sport semblent même faire bon ménage, ces deniers temps.

Le cannabidiol, CBD, est l’un des composants de la plante de chanvre. Parmi la centaine de ces composants, appelés cannabinoïdes, celui dont la réputation est la plus sulfureuse, le THC, est responsable de l’effet psychotrope du cannabis. Autre nom du chanvre.
Si ce composant est interdit en France puisque considéré comme un stupéfiant, depuis quelques années, une vague de produits divers et variés à base de CBD (sans THC, ou très peu) ont déferlé, d’abord aux États-Unis, puis en France.
Vaporisateurs, tisanes, huiles, fleurs à fumer
En France, la star de ces produits semble être l’huile sublinguale. Elle est présentée dans des fioles d’une dizaine de millilitres surmontées d’une pipette ave laquelle l’utilisateur dépose quelques gouttes sous sa langue.
« Les cannabinoïdes interagissent avec notre système endocannabinoïde, soit une multitude de récepteurs présents dans notre corps qui interviennent et régulent de nombreux processus physiologiques, de la réponse immunitaire à l’appétit, en passant par le système digestif et le contrôle des émotions », expliquent Yann et Stephane, deux des fondateurs de weedoc.fr, »

De nombreux sportifs recherchent l'équilibre

entre tous ces mécanismes que peuvent dérégler le manque de sommeil, le stress et les douleurs musculaires.

sport cbd weedoc

C’est le cas de Steven Le Hyaric, ancien cycliste élite, aujourd’hui aventurier et athlète professionnel d’ultra-endurance qui parcourt le monde et avale des quantités ahurissantes de bornes perché sur son vélo.
Entre les entraînements, les expéditions, les courses et les voyages pour s’y rendre, l’agenda de Steven Le Hyaric est plutôt dense.
« Après une course de plusieurs centaines de kilomètres, je suis généralement à l’ouest durant trois à cinq jours. J’ai tout testé, des somnifères aux relaxants musculaires.
Mais le CBD, à raison de quelques gélules trois ou quatre fois par semaine, m’aide à mieux dormir sans me sentir vaseux le lendemain. Je récupère mieux et plus vite», témoigne-t-il.

Revenue de son scepticisme initial,

Mathilde Rousseau a d’abord pris du CBD en fin de journée.

« Ca a fait disparaître la sensation d’avoir les cuisses lourdes et les abdominaux fourbus le lendemain», raconte cette ancienne mannequin et actrice qui a tout envoyé balader pour se consacrer au Pilates.

Cette vertu n’est pas une surprise. Depuis de nombreuses années, des sportifs professionnels américains (évoluant en NFL, NHL et NBA notamment) prônent le recours au cannabis médicinal (qui contient THC et CBD) en lieu et place des antidouleurs à base d’opioïdes qui leur sont donnés à tour de bras. Les pratiquants de CrossFit, qui en connaissent un rayon en matière de courbatures, ont été par- mi les premiers sportifs à utiliser le CBD dans leur travail de récupération.

mathilde rousseau weedoc cbd bio

Mathilde Rousseau évo- que un autre bienfait, plus marquant pour elle : «Sur les conseils d’une amie, je l’ai testé le matin après le petit déjeuner et je me suis sentie plus concentrée, débarrassée de plein de choses parasites.» Maxime Krantz, coach sportif à Paris, prend du CBD depuis un an et demi :
« J’en prenais le soir, ce n’était pas spectaculaire, mais je suis un peu hyperactif, j’ai du mal à me concentrer.
Quand j’ai commencé à en prendre dans la matinée ou en milieu de journée, j’ai senti une vraie différence dans ma capacité à être focus. » 

Mathilde Rousseau identifie, elle, une vertu parfois moins connue du CBD : « Le chanvre était traditionnellement utilisé pour réduire les douleurs menstruelles. Le CBD permet, en les apaisant, d’envisager une séance de sport pendant ces quelques jours qui peuvent être très sensibles chez certaines femmes.»
Tous s’accordent sur l’absence de recette universelle. C’est en tâtonnant que chacun a trouvé le bon dosage. Les huiles contiennent de 5 à 40 % de CBD, et l’efficacité n’est pas la même pour tous.

Enfin, si l’accès au produit est facile pour un sportif amateur, il s’agit d’être très prudent sur les taux de THC quand on est sportif professionnel. La législation n’est pas encore limpide et une trace de THC pourrait suffire à rendre un contrôle positif. Le CBD n’est pas interdit par l’Agence mondiale antidopage (AMA) mais le THC l’est formellement. De ce point de vue, comme de celui de la qualité, tous les produits à base de CBD ne se valent pas et méritent que l’on se renseigne auprès du fabricant – et d’un professionnel de santé – afin de savoir où l’on met les pieds.
Ou la langue.

Les articles et et les conseils de notre site ne représentent en aucun cas des conseils médicaux. Avant toute consommation d’un produit CBD nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin ou vétérinaire et de lui demander son avis.

Laisser un commentaire

Panier
Retour haut de page